Une ethnologue en résidence d’architecte ?

Par Natacha Nitschek

Etonnant ? Innovant ? Peut-être une réponse adéquate à une démarche toujours plus actuelle… Croiser les regards et les disciplines semble correspondre à une dynamique contemporaine des sciences. Mais que fait un ethnologue dans une résidence d’architecte ? Quel est l’intérêt d’un échange entre un architecte et un ethnologue ? Quels sont les apports de l’un et de l’autre ?

L’observation. La prise en compte des particularités d’un territoire. A Bonifacio, cela se traduit, dans notre équipe pluridisciplinaire comprenant un architecte, une photographe, une paysagiste et une ethnologue, par la découverte d’un territoire mais aussi d’une population qui vit en interaction avec celui-ci. L’ethnologue part alors à la rencontre de cette population afin de découvrir la culture des Bonifaciens et Bonifaciennes. La culture comprise au sens large intégrant les pratiques, les coutumes, les croyances, les mœurs, les arts, savoirs et savoir-faire ainsi que les représentations… elles-mêmes liées au territoire riche et particulier de Bonifacio.

L’architecte peut alors partir à la recherche des conditions matérielles de l’habiter, pendant que l’ethnologue se fera explorateur du sens que fait cet habiter dans sa dimension symbolique notamment. Quels sont les usages et représentations du territoire ? Quels sont les fantasmes, les idéologies, les peurs, l’imaginaire et les pratiques qui gravitent autour du territoire de Bonifacio ?

Rendre l’esprit et la valeur des lieux plus tangibles. Creuser les liens entre les hommes et les milieux. Voilà les intérêts de cet échange. Par et dans quels lieux et itinéraires, appropriés par les Bonifaciens et Bonifaciennes au cours des générations, la culture de ces derniers s’inscrit-elle ?

Et finalement, quel est l’impact du tourisme sur ces derniers ? Comment la population vit-elle et perçoit-elle son territoire à travers les saisons ? Quelle est la parole des Bonifaciens et Bonifaciennes ? L’ambition de l’ethnologue sera alors de la restituer pour qu’elle en devienne un outil à disposition de l’architecte, aussi proche du territoire que des hommes et femmes qui y vivent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s